Les études à l'étranger permettent à de nombreux jeunes de faire carrière et de trouver un emploi intéressant. Toutefois, avant de pouvoir le faire, ils doivent terminer leur programme d'études, ce qui nécessite une préparation et une planification minutieuses.

Voici quelques astuces pour étudier à l'étranger dans une sérénité totale.. 

Trouver un logement

Une fois inscrit dans une université ou une institution de votre choix, vous devez passer à une étape essentielle de votre vie à titre d'étudiant potentiel dans un pays étranger. On cherche à se loger. Cette quête peut devenir une réelle épreuve si vous ne vous y préparez pas suffisamment à l'avance. 

Il va plusieurs possibilités d'hébergement pour un étudiant à l'étranger, le plus économique et le plus simple est de profiter d'un hébergement dans le campus. Cette solution réduit les déplacements, ce qui est nettement avantageux dans une ville que vous ne connaissez pas. Selon votre budget et la disponibilité de l'hébergement, vous pouvez aussi choisir de partager un appartement, louer un appartement à l'habitant ou dans les auberges qui existent uniquement dans certains pays. 

Gérer son argent 

Étudier à l’étranger coûte généralement cher. Selon une étude réalisée par la banque HSBC en 2014, il faut prévoir en moyenne 36 564 $, soit 28 300 € pour une année d’étude aux États unis contre 35 045 $ ou 27 100 € pour le Royaume-Uni et 42 093 $ soit 32 500 € pour l’Australie. Avec un tel coût, l’obtention d’une bourse est une chance à saisir, mais il faut persévérer car les candidats sont souvent très nombreux. 

Vous devez également disposer d'un compte bancaire pour gérer votre budget le plus efficacement possible. Un compte ouvert dans le pays hôte facilite considérablement votre vie, en particulier par la proximité d'une agence et la possibilité de rencontrer un conseiller en cas de besoin. Bien des banques offrent des conditions avantageuses aux étudiants, comme un découvert sans intérêt. De plus, sachez que si vous utilisez votre carte bancaire française pour payer vos dépenses à l'étranger, vous devrez porter un lourd fardeau financier. Ceci inclut les frais de change et les frais liés à son utilisation à l'étranger.

S’organiser un minimum 

Loin d’être une aventure à vivre au jour le jour, les études à l’étranger nécessitent une préparation minutieuse et un grand sens de l’organisation, même avant votre départ du sol français. Parmi les conseils à ne pas oublier, il est important de savoir que l'inscription dans l'institution choisie est une étape essentielle à laquelle vous devez accorder une attention particulière. Il est important de vous y prendre suffisamment longtemps à l’avance car les places sont généralement très disputées. Il est d’ailleurs plus prudent de s’inscrire dans plusieurs universités et filières afin d’avoir une alternative au cas où votre dossier serait refusé par l’établissement de votre premier choix.

N’oubliez pas de photocopier tous vos documents. Qu’il s’agisse de votre passeport, de votre confirmation d’étude, de votre certificat de naissance, voire même de votre itinéraire, il est toujours important d’en garder un double. En même temps, effectuez toutes les autres démarches administratives comme l’obtention de la carte d’étudiant ou celle pour les transports sur place. Si possible, numérisez-les et postez-les ensuite sur Google Documents ou sur un autre site de clouding. En cas de besoin, vous n’aurez qu’à les ouvrir pour les imprimer. 

Souscrire une assurance adaptée 

Lors d’études à l’étranger, même pour quelques mois seulement, vous n’êtes pas à l’abri d’une maladie ou d’un accident. La souscription d’une assurance santé étudiant  avant votre départ vous permet d’aborder votre séjour l’esprit tranquille. En effet, la qualité des soins diffère d’un pays à l’autre mais avec cette assurance, vous bénéficiez d’une couverture optimale. Vous pouvez ainsi être sûr de recevoir les meilleurs soins ou d’être hospitalisé dans les meilleurs établissements en cas de besoin. 

Il est judicieux de souscrire une assurance qui intègre l’assistance rapatriement. L’assurance Responsabilité Civile dans le cadre d’un stage est également recommandée si vous devez effectuer un stage en tant que VIE. Dans certains cas, les contrats incluent une clause si vous devez interrompre vos études parce que vos frais de scolarité sont trop élevés. 

Se sentir entouré

La dernière chose à faire quand vous étudiez à l’étranger est de vous isoler et de rester derrière vos livres à longueur de journée. Profitez de toutes les occasions pour faire connaissance avec les autres étudiants, que ce soit pendant les cours, à la bibliothèque, au restaurant universitaire ou dans le campus. Cette ouverture d’esprit vous permettra de découvrir des nouvelles cultures et de nouer diverses relations. 

Les universités organisent souvent des soirées d’intégration ou elles mettent en place des sorties pour découvrir la région, une opportunité pour vous de visiter votre pays d’accueil tout en faisant de nouvelles connaissances. Dans la mesure du possible, sortez de votre cercle d’amis français afin de profiter au maximum de ce bain linguistique pour maîtriser une langue étrangère. Enfin, la plupart des établissements d’enseignement supérieur possèdent des comptes sur les réseaux sociaux et publient régulièrement des évènements, des sorties et des expositions. Il vous suffit de les consulter pour vous tenir informé et aller à la rencontre d’autres étudiants. 

Ne pas laisser tomber

Au  début, la solitude risque de vous peser et vos proches vont certainement vous manquer. Vous pouvez être tenté de vouloir rentrer à la maison dès que vous aurez un premier week-end de libre. Pourtant, si vous résistez à votre envie de revoir vos parents et vos amis, vous pouvez rapidement vous adapter à votre pays d’accueil et profiter de ses richesses culturelles et humaines.

Gardez à l’esprit que de nombreux étudiants sont dans la même situation que vous et qu’il suffit souvent d’un sourire ou d’une poignée de main pour sympathiser et établir les bases d’une belle amitié. Prenez votre mal en patience et attendez d’être bien intégré pour enfin rentrer chez vous. Et si vous avez le mal du pays, les progrès de la technologie vous permettent de communiquer avec vos proches à prix relativement réduit. 

Les études à l’étranger représentent un vrai tremplin pour la vie active. Elles sont loin d’être une simple formalité en raison des nombreuses difficultés qui attendent les candidats. Les principaux conseils que vous pouvez retenir afin de surmonter ces écueils peuvent se résumer en deux mots : préparation et organisation. Découvrez sur le site d’ACS les assurances spécifiques aux étudiants qui vous permettront de poursuivre votre cursus dans la plus grande sérénité.

Post a Comment

Plus récente Plus ancienne