Questions à Heriniaina Tojo, pionnier Malgache au Berea College


Opportunités Madagascar dédie un espace précieux à la mise en lumière des parcours inspirants de jeunes Malgaches qui ont su saisir des opportunités exceptionnelles afin de réaliser leurs rêves et de contribuer positivement au développement du pays. Aujourd'hui, nous sommes honorés de vous présenter l'histoire captivante d'Heriniaina Tojo, un jeune homme ambitieux et déterminé qui est le seul étudiant malgache actuellement inscrit au prestigieux Berea College.

Le Berea College, situé aux États-Unis, est un établissement d'enseignement supérieur unique en son genre. Fondé en 1855, le collège se distingue par sa mission audacieuse de fournir une éducation de qualité à des étudiants exceptionnels, indépendamment de leur capacité financière. En effet, le Berea College est entièrement dédié à l'offre d'une formation gratuite à tous ses étudiants et s'engage à couvrir les frais de scolarité, d'hébergement et de repas pour chaque étudiant admis. Cette approche novatrice vise à éliminer les barrières financières qui pourraient autrement empêcher de brillants esprits, comme Heriniaina, d'accéder à l'enseignement supérieur de haut niveau.

Originaire de Madagascar, Heriniaina Tojo a connu son lot de défis pour atteindre cette opportunité exceptionnelle. Sa détermination et son engagement envers l'excellence académique ont été les moteurs de sa réussite, lui permettant ainsi de décrocher une place au sein de cette institution réputée. Son parcours inspirant démontre que le talent et la volonté de réussir peuvent surmonter les obstacles, même les plus ardus.

Dans le cadre de cette interview, nous aurons l'opportunité de plonger au cœur du parcours d'Heriniaina au Berea College. Nous aborderons les défis qu'il a dû surmonter pour intégrer cette institution prestigieuse et les expériences significatives qu'il a vécues tout au long de son parcours académique. De plus, Heriniaina partagera sa vision pour un avenir prometteur pour la jeunesse de Madagascar, en mettant l'accent sur l'importance de saisir les opportunités éducatives et professionnelles qui s'offrent à la jeunesse malgache.

En partageant l'histoire inspirante d'Heriniaina Tojo, nous espérons susciter une prise de conscience quant aux opportunités éducatives accessibles à la jeunesse de Madagascar et encourager davantage de jeunes talents à s'efforcer de réaliser leurs aspirations.

[Q1] Raconte-nous ton parcours, comment as-tu réussi à intégrer le Berea College en tant qu'étudiant malgache ?

Un soir de juillet 2015, alors que j'étais en vacances avant la terminale au lycée, j'ai vu une interview d'un jeune homme appelé Toky. Il venait tout juste d'obtenir une bourse d'études à l'Arizona State University, aux États-Unis. C'est ce soir-là que mon rêve d'étudier à l'étranger est né. Après avoir eu mon BAC en 2016, j'ai été admis à la faculté DEGS à Ankatso pour la filière de Gestion. Mais après seulement 2 mois d'études, je savais que ce n'était pas pour moi et que j'avais un rêve beaucoup plus grand. Donc, j'ai quitté Ankatso, commencé à travailler dans un call center, et j'ai investi tout ce que j'avais (temps, argent, effort) pour apprendre le système d'éducation américain, trouver une bourse et préparer les dossiers à fournir. J'ai même envoyé des candidatures à certaines universités juste pour me familiariser avec leur méthode. Puis en 2018, une amie a mentionné le nom de Berea College, cette école où l'on étudie gratuitement. Je me suis dit qu'une telle école n'existait pas, car je connaissais presque tout sur le système des universités américaines, donc je l'ai ignorée. Mais elle n'a pas cessé de mentionner le nom, donc début 2019, j'ai décidé de visiter le site de l'école pour la démentir. Mais j'ai été surpris de voir qu'une telle école existait vraiment. Le système financier de l'école est si unique qu'il me paraissait irréel. La même année, j'ai postulé ma candidature. J'ai été mis sur liste d'attente avant d'être refusé. Puis, j'ai refait le test SAT, amélioré mon score et repostulé ma candidature en 2020. Puis le 8 mars 2021, à 19h15, à peine arrivé à la maison après le travail, j'ai reçu un e-mail qui m'a informé que j'avais été admis à Berea College.

[Q2] Qu'est-ce qui t'a attiré vers le Berea College ? En quoi cette opportunité est-elle différente des autres universités ?

Si vous posez cette question à tous les étudiants du Berea College, ils vous donneront tous la même réponse : "tuition promise". Le fait qu'aucun étudiant ne paie de frais de scolarité est ce qui rend Berea College à part. Aucun autre collège ou université aux États-Unis n'a le même programme. En plus de la "tuition promise", Berea College offre une qualité d'éducation très élevée. Beaucoup le comparent même aux Ivy Leagues.

[Q3] En tant que seul étudiant malgache ici, quelles ont été tes premières impressions et comment t'es-tu intégré dans cette communauté ?

Je dirais qu'il m'a fallu beaucoup de temps pour m'adapter. Il y a une grande diversité de communautés internationales ici. Les gens qui viennent de la même région ou qui parlent la même langue s'entendent bien entre eux. Par exemple, il y a ceux qui viennent des Balkans (Roumanie, Kosovo, etc.), ceux d'Afrique de l'Est, ceux d'Afrique de l'Ouest, ceux d'Asie du Sud/Sud-Est, et ceux de l'ancienne Union soviétique qui parlent tous russe, etc. Et puis, il y a moi, qui ne me sens pas inclus dans aucune de ces communautés.

Je partage la même culture avec les Asiatiques, mais je n'ai pas leur apparence. J'ai une apparence africaine continentale, mais nous n'avons pas la même culture (ou ils ne nous connaissent même pas).

En tant qu'introverti, j'ai dû sortir de ma zone de confort et me forcer à m'intégrer dans la communauté africaine qui m'a heureusement bien accueilli.

[Q4] En tant qu'ambassadeur malgache du Berea College, comment envisages-tu d'encourager plus d'étudiants malgaches à postuler dans cette institution ?

À Madagascar, étudier aux États-Unis est un rêve, et souvent, cela reste juste un rêve. La plupart de ceux qui y étudient ont l'argent pour payer les frais de scolarité ou sont simplement des "overachievers" exceptionnels. Mais moi, je trouve que Berea College est une institution qui est vraiment accessible à beaucoup de jeunes Malgaches. Donc en ce moment, ce que je fais, c'est promouvoir l'école sur les réseaux sociaux, partager les étapes que j'ai suivies et donner des conseils pour que d'autres étudiants puissent à leur tour postuler.

[Q5] Quels sont les avantages uniques que le Berea College offre aux étudiants internationaux, en particulier aux Malgaches ?

Le plus grand avantage est, encore une fois, la "tuition promise", cette possibilité d'étudier aux États-Unis sans payer les frais d'études. Mais Berea offre aussi un ordinateur portable Dell Latitude dernier modèle à chaque étudiant.

Mais à part ça, le "work-study program" est une bénédiction. On a la chance de travailler dans le département de notre filière. Par exemple, mon travail en ce moment est Assistant de professeur dans une classe de Computer Science. Avec ce programme, tous les étudiants sont diplômés avec une expérience de travail dans leur domaine.

Et surtout, l'école a un centre qui prend en charge les étudiants internationaux, et ce centre travaille d'arrache-pied pour assurer que les étudiants internationaux vivent et étudient au pays sans soucis.

[Q6] Parle-nous des bourses et aides financières disponibles pour les étudiants malgaches. Comment cela a-t-il influencé ta décision de venir étudier ici ?

Pour le Berea College, c'est simple : postule, si tu es accepté, tu ne payeras rien pour les frais d'études, c'est tout. Il n'y a pas d'exception.

Pour les autres dépenses (taxes ou dépenses personnelles), chaque étudiant doit travailler au moins 10 heures par semaine, donc on gagne assez pour couvrir ces dépenses.

[Q7] Comment le Berea College soutient-il les étudiants internationaux, notamment en matière d'adaptation culturelle et de maîtrise de l'anglais ?

Comme je l'ai mentionné auparavant, nous avons un centre pour les étudiants internationaux (CIE) qui est vraiment attentionné. Chaque étudiant international admis est automatiquement fait membre du "Cosmo Club", qui est un club de partage de culture. Les étudiants suivent une orientation pendant une semaine et sont introduits aux différentes cultures aux États-Unis et dans la région. Le CIE organise aussi des programmes comme le "host family", qui donne la possibilité aux étudiants internationaux de se joindre à une famille locale dans le but de les aider à s'immerger un peu plus dans la culture américaine.

[Q8] En quoi consiste la vie étudiante au Berea College ? Quelles opportunités d'engagement et d'activités sont proposées aux étudiants malgaches ?

La vie à Berea College, c'est étudier et travailler. Avec un niveau d'études très élevé, les cours sont très rigoureux, il faut avoir de bonnes compétences en gestion du temps pour gérer les devoirs, le travail et la vie sociale. En fait, la vie sociale n'est jamais une priorité car on passe souvent les weekends à rattraper les devoirs. Mais, malgré tout, on essaie de se divertir quand on peut et il y a des programmes comme le "weekly hike" où l'on fait des randonnées dans les montagnes de l'école chaque samedi. Il y a aussi des clubs comme le "outdoor adventures" qui organisent des aventures comme le kayak, le ski, etc. chaque weekend. En bref, la vie à Berea College est très rythmée avec les études et le travail.

[Q9] Quels conseils donnerais-tu aux futurs étudiants malgaches intéressés par le Berea College ? Comment peuvent-ils mieux se préparer et réussir leur candidature ?

La première chose est d'avoir de la patience. Berea College reçoit plus de 700 candidatures chaque année, mais seulement 30 (au maximum) sont admises, ce qui donne un taux d'acceptation de 4%. De plus, l'école s'efforce d'être aussi diversifiée que possible, donc elle sélectionnera entre 0 et 2 candidats par pays. Ainsi, les chances d'être accepté sont faibles.

Malgré cela, il est important de toujours postuler avec un profil très solide : prends le temps de te préparer aux tests. Si ton niveau d'anglais n'est pas avancé, investis du temps pour l'améliorer. Familiarise-toi avec le système d'admission aux universités américaines. Sois actif(ve) dans ta communauté. Sois une personne complète, ce qui signifie que tu es brillant(e) à l'école avec de bonnes notes, mais que tu es aussi un leader dans ta communauté, prenant toujours des initiatives et ayant une mentalité de leader. Prouve tout cela par ton travail.

[Q10] Comment perçois-tu ton rôle en tant qu'ambassadeur malgache du Berea College ? Comment souhaites-tu aider d'autres étudiants malgaches dans leur projet d'études à l'étranger ?

J’essaie de présenter Madagascar à chaque événement. C’est surprenant de constater à quel point beaucoup de gens ne connaissent même pas l’existence de Madagascar. Donc, j’essaie d’éduquer autant de personnes que possible ici. Mais je sais aussi que je suis utilisé comme référence en ce qui concerne la capacité intellectuelle des jeunes Malagasy, donc j’essaie de faire de mon mieux pour toujours montrer une bonne image de notre pays.

En ce qui concerne l’aide que j’apporte aux jeunes du pays, je ne fais que commencer. J’ai déjà donné des conseils que des milliers de personnes trouvent "utiles", je me suis déjà entretenu avec quelques étudiants qui ont la capacité d'être admis cette année. Je dirai que j’ai réussi ma mission quand l’un de ces jeunes finira à Berea College.

[Q11] Quelles sont tes perspectives d'avenir après tes études au Berea College ? Comment envisages-tu de contribuer au développement de Madagascar ?

Pour le moment, je souhaite poursuivre une carrière dans l'industrie. Le but pour le long terme est de compléter un programme de doctorat (PhD) puis de rentrer au pays pour poursuivre une carrière dans l'éducation universitaire.

Conclusion

L'histoire inspirante d'Heriniaina Tojo nous rappelle que les opportunités sont à portée de main, même dans des contextes où elles semblent rares. Son dévouement et sa persévérance ont été les clés qui lui ont ouvert les portes du Berea College, où il a pu acquérir des connaissances et des compétences précieuses pour son développement personnel et professionnel.

Cependant, Heriniaina ne veut pas que son parcours soit une exception, mais plutôt un exemple à suivre pour d'autres jeunes Malgaches. Son appel vibrant à saisir les opportunités est un rappel puissant que la détermination et l'ambition peuvent surmonter les obstacles, quelle que soit la situation.

En tant que nation, Madagascar a un potentiel énorme dans sa jeunesse. Il est essentiel que les ressources et les possibilités soient accessibles à tous les jeunes, quelle que soit leur origine ou leur situation socio-économique. En partageant son histoire, Heriniaina Tojo souhaite inspirer et motiver d'autres jeunes à croire en eux-mêmes, à repousser les limites et à aspirer à l'excellence.

Au nom de "Opportunités Madagascar", nous tenons à remercier chaleureusement Heriniaina pour sa contribution positive envers la jeunesse de Madagascar. Nous espérons que cette interview incitera davantage de personnes à s'engager activement dans la création d'un avenir prometteur pour les jeunes Malgaches, en ouvrant davantage de portes vers des opportunités qui permettront de réaliser leur plein potentiel. Ensemble, nous pouvons construire un avenir meilleur et plus équitable pour la jeunesse de Madagascar.

[ EN SAVOIR PLUS SUR BEREA COLLEGE ]

Enregistrer un commentaire

Plus récente Plus ancienne

Annonces