PROJET DE LA RECHERCHE À L'ACTION (RTA) : Utiliser les connaissances pour accélérer les progrès dans l'élimination du travail des enfants et du travail forcé

Le projet "De la recherche à l'action" (RTA) vise à accélérer l'utilisation de recherches rigoureuses par les décideurs politiques et les praticiens pour soutenir les efforts de lutte contre le travail des enfants, le travail forcé et la traite des êtres humains dans le monde entier. Pour sauvegarder les droits de tous les travailleurs, y compris les travailleurs migrants, ce projet s'engage à faire participer les chercheurs et à promouvoir un nouvel intérêt pour renforcer la base de données probantes pour atteindre l'ODD 8.7.

Le projet RTA attribuera trois bourses de recherche sur les politiques afin de combler les lacunes en matière de connaissances dans le domaine du travail des enfants, du travail forcé et de la traite des êtres humains. La bourse permettra de renforcer les capacités et de promouvoir la collaboration entre des chercheurs qualifiés et des chercheurs en début de carrière. Chaque boursier recevra jusqu'à 18 000 dollars US pour une période de 12 mois. La date de début du projet est dans le premier mois de la date d'attribution et sous réserve de la disponibilité des fonds et de l'approbation de l'extension du projet RTA par le donateur.

La bourse sera attribuée dans le cadre d'un concours mondial. L'OIT et l'OIM s'engagent à offrir un lieu de travail diversifié et inclusif. Les candidatures sont particulièrement bienvenues de la part de candidats qualifiés du Sud global, de femmes et de populations sous-représentées dans la communauté de recherche.

Le boursier mènera son projet de recherche indépendant (dont la description fera partie du processus de candidature) au sein de l'université ou de l'institution de recherche à laquelle il est affilié. Le boursier sera invité à contribuer au projet RTA et à faire une présentation lors d'un événement mondial. En fonction de l'évolution de la pandémie de COVID-19, le boursier sera invité au siège de l'OIT pour une courte période (1 à 2 semaines) afin de présenter le projet de recherche et de se familiariser avec les activités en cours du projet RTA.

Le boursier sera supervisé par un chercheur senior de l'université ou de l'institution de recherche qui l'accueille. En outre, le boursier recevra régulièrement des informations et des commentaires de l'OIT, de l'OIM et d'un comité scientifique composé d'experts et d'universitaires travaillant sur la question du travail des enfants, du travail forcé et de la traite des êtres humains. Grâce à cette bourse, nous souhaitons offrir au candidat retenu l'opportunité de travailler avec un réseau d'experts, d'améliorer ses compétences en matière de recherche et de promouvoir sa croissance professionnelle.

Conditions de participation

La bourse est ouverte aux candidats de toutes nationalités titulaires d'un diplôme d'études supérieures dans diverses disciplines de recherche - telles que, mais sans s'y limiter, l'anthropologie, les affaires, le développement de l'enfant, l'économie, la santé, les politiques publiques, la psychologie, la sociologie, les études de genre, le droit, la criminologie, le travail social et les statistiques - dans le cadre d'une recherche rigoureuse présentant un intérêt direct pour les politiques relatives au travail des enfants, au travail forcé ou à la traite des êtres humains.

Le candidat doit être prêt à s'engager dans un projet de recherche de 12 mois. Le boursier sera accueilli par l'université ou l'institution de recherche à laquelle il est affilié ou dans laquelle il termine ses études. Le superviseur doit soumettre une lettre de recommandation et sa volonté de soutenir le travail.

Une lettre d'engagement est requise de la part de l'université ou de l'institution de recherche qui accueillera le boursier, un intérêt manifeste des candidats pour les questions du travail des enfants, du travail forcé et de la traite des êtres humains, et la maîtrise de l'anglais. Le boursier est également encouragé à mener et à diffuser ses recherches dans les langues locales et nationales. Des aménagements peuvent être apportés pour soutenir la traduction des recherches.

Le(s) boursier(s) doit(vent) combiner les compétences et l'expérience suivantes :

- Une formation avancée en méthodologie de recherche quantitative ou qualitative démontrant soit : o Une solide maîtrise de la théorie économique et statistique et de son application aux questions politiques pratiques.

soit ;

o une solide expérience de la recherche qualitative, telle que les études de cas comparatives ;

- Capacité à analyser des données et des informations et à résoudre des problèmes ;

- Bonnes compétences rédactionnelles ;

- Capacité à communiquer des idées techniques complexes à des non-spécialistes, oralement et par écrit ;

- Intérêt et expérience avérés pour le sujet de cette bourse ;

- Capacité à travailler de manière indépendante et à respecter des délais stricts ;

- Motivation à saisir les opportunités de cette bourse, à devenir un membre actif de l'université ou de l'institut de recherche d'accueil.

l'université ou l'institut de recherche d'accueil ;

- Capacité à réfléchir de manière créative à des idées complexes de politique étrangère afin de proposer des sujets d'articles intéressants et uniques.

sujets d'articles intéressants et uniques ;

- Volonté d'apprendre et d'accepter des conseils.

Date limite de dépôt des candidatures : 16 avril 2021, 16h (GMT + 1/à Genève).

Les demandes pour la description complète du projet, ainsi que toute question, peuvent être adressées à

rtaproject@ilo.org.

En savoir plus

Post a Comment

Plus récents Plus ancienne